Samedi 16 décembre 2017


Accueil > Quoi de neuf ? > Tétraclasse : innovons le diagnostic territorial
Partagez cette page

Retour

Tétraclasse : innovons le diagnostic territorial

Le 15/06/2017

En 2016, une nouvelle génération de la politique de la ville démarre en France.

Une des prescriptions saillantes de ce dispositif est la concertation et l’implication des habitants, la co-construction étant un leitmotiv récurrent. La mise en place des conseils citoyens par quartier en représente l’élément majeur.

 

En vue d’une meilleure connaissance de notre parc et des attentes de des locataires, la Direction de l’Action Sociale de la SHLMR[1], a mis en place dès le second semestre de 2016, une enquête comportant deux thématiques :

1/ La perception des lieux de vie,

2/ le niveau de satisfaction des actions déployées auprès des locataires résidant dans les « quartiers prioritaires ».

En collaboration avec l’équipe de recherche du laboratoire PIMENT de l’Université de la Réunion, nous avons décidé d’appliquer à ces résultats liés à la perception urbaine, une méthodologie d’analyse dite Tetraclasse (S. Manin 2017)[2] qui jusque là, et à notre connaissance, n’a été utilisée que dans le domaine du marketing classique et, dans un cas, pour l’amélioration des services publics au Canada dans la ville du Québec[3].

La méthode Tétraclasse :

La matrice présentée ci-dessous fournit une analyse de l’attachement au quartier à partir des « Tétraclasses de Llosa ». L’exercice a été réalisé en combinant 2 variables pour définir l’attachement au quartier (« aimer vivre dans son quartier » et « être attaché à son quartier ») et les variables étudiées qui y contribuent le plus et le moins. Les variables étudiées sont ainsi réparties en 4 groupes : Clés, Basique Plus et Secondaires.

 

Matrice factorielle :

 

Les résultats :

Éléments clés (Eléments contribuant fortement à l’insatisfaction et à la satisfaction) :

Sécurité des abords de l'immeuble - Esthétique de l’immeuble (Elément à considérer pour les futures constructions et dans le cadre des travaux d’embellissements) -Sécurité du quartier - Calme du quartier.

 

Éléments basiques  (Eléments contribuant fortement à l’insatisfaction mais faiblement à la satisfaction) :

Animations - Desserte du quartier par les transports en commun - Entente avec les voisins.

 

Éléments Plus : (Eléments contribuant fortement à la satisfaction mais faiblement à l’insatisfaction)

-Travaux (L’Esthétique étant un élément clé, les travaux d’embellissement sont à considérer dans la suite des actions)- Agents de médiation (La sécurité émerge comme élément clé. Les agents de médiation n’étant pas remarqués, la communication autour de leurs actions et des actions complémentaires pour renforcer la sécurité est à considérer) Propreté des parties communes-Propreté des abords extérieurs-Maintenance générale des parties communes-Solidarité entre habitants du quartier-Aménagement d'espaces verts-Aménagement d'espaces pour les jeunes-Aménagement d'aires de jeux

 

Éments secondaires (Eléments contribuant faiblement à l’insatisfaction et à la satisfaction) :

Proximité accessibilité des établissements scolaires-Proximité accessibilité des commerces-Proximité accessibilité des services administratifs

 

Tous ces éléments nous permettent d’analyser nos actions et de mieux orienter notre programmation. Cette enquête se poursuivant nous pourrons mesurer de manière fiable l’impact des arbitrages opérés à partir de ces premiers résultats.

 

[1] Deuxième bailleur social de l’ile de la Réunion en nombre de logements.

[2] Voir communication de l’auteur

[3] P.Tremblay, B.Beauregard : Application du modèle Tétraclasse aux résultats de sondage d’un organisme public, le cas de la régie des rentes du Québec 2006.